Antoine, de la FFA de Lille : « Le plaisir de bien manger français»

La Fédération Française de l'Apéritif vous propose une immense gamme 100% française de produits pour l'apéro 😋

22/06/2020, 15:40 | édité le 10/08/2020, 10:54


Antoine est le gérant de la boutique Fédération Française de l’Apéritif (FFA) du Vieux Lille. Une boutique qui a ouvert au début de l’année 2020 et qui vous donnera vite l’eau à la bouche 😋

La FFA, qu’est-ce que c’est ?

La FFA, c’est la Fédération française de l’Apéritif. Ce sont trois amis, entre 30 et 35 ans maintenant, qui avaient créé un groupe Facebook pendant leurs études qui s’appelait la Fédération Française de l’Apéritif. Au début, c’était essentiellement pour rigoler et faire un groupe communautaire, et ils avaient vraiment réussi à créer une communauté autour de ça, le plaisir de bien manger français et de bien se marrer. A la suite de ça, chacun ayant fait leur parcours dans leurs études propres, ils ont décidé de se réunir avec cette communauté qui les suivait déjà pour créer quelque chose.

Donc la FFA est née. Ils ont ouvert une première boutique à Paris, qui se situe rue de Paradis, il y a 4 ans et demi. A la suite de ça, deux ans plus tard, ils ont ouvert une deuxième boutique qui se situe rue des Dames, aussi à Paris. Et puis, comme l’un des associés avait fait ses études à l’IESEG de Lille, ils ont décidé de diriger leur future FFA ici à Lille.

Et quel est le concept de ce commerce ?

Alors, on est sur une supérette apéritive. On va être entre l’épicerie et le bar, donc avec des horaires relativement diurnes, globalement de 11h du matin à 11h du soir. Et on propose l’apéro sur place ou à emporter, avec une offre supplémentaire le midi de sandwichs, avec toutes les bonnes charcuteries des producteurs qu’on a déniché.

Quels produits vendez-vous ?

Alors, on va vendre toute une gamme de produits pour l’apéro. Ça passe de la charcuterie au fromage, en passant par des produits du Sud-Ouest comme des magrets de canard, et aussi des tartinades de légumes, des produits de la mer… On vend également toute une gamme de bières, qui seront surtout des bières locales pour la boutique de Lille, venant de tout un tas de micro-brasseries de la région. Ainsi qu’une gamme de spiritueux, qui là va être à l’échelle nationale, avec du rhum qui viendra de Guadeloupe ou de Martinique et également du sud de la France. Pour ce qui est du vin, localement, on en a très peu dans le Nord, donc forcément, c’est aussi à l’échelle nationale avec tout un tas de producteurs avec qui on travaille en direct.

Je tiens à préciser qu’on va travailler en direct avec un maximum de producteurs avec qui on travaille, dans le but de proposer du circuit court et un meilleur prix à nos clients.

Fédération française de l'apéritif lille

Comment choisissez-vous les producteurs avec lesquelles vous travaillez ?

Les trois associés fondateurs avaient fait un gros travail de sourcing de produits en amont, en lançant leur première FFA à Paris. Il y a des producteurs qui les ont suivi depuis le lancement et qui les ont accompagné également pour le l’ouverture de cette boutique. Et puis après, c’est vraiment un petit peu au feeling : quand on goûte quelque chose de bon, quand un producteur met du soin a faire ses produits et qu’on le ressent dans ses produits … Nous sommes toujours preneurs et à l’affut de bonnes découverte.

Bien sûr, il y a des critères de sélection. On essaie de regrouper localement au maximum. Ça va etre déjà une sélection 100% française, que ce soit sur la nourriture, l’alcool, produits dérivés également. On reste toujours fidèle à notre démarche, c’est à dire du 100% français.

Fédération française de l'apéritif lille

Quel est le produit que vous vendez le plus ?

Je dirais qu’on a vraiment un produit phare qui va se décliner sous plusieurs goûts, c’est le saucisson. Pour les saucissons, on travaille avec la Maison Teyssier, en Ardèche. On va avoir une gamme assez variée : le goût nature, noisettes, piment d’espelette. Le piment d’espelette est vraiment l’un de nos best-sellers.

Il y a également notre gamme de terrines qu’on a développé avec la Conserverie Anne Rozès, dans le Pays-Basque, qui nous fait de très bonnes rillettes de canard 100% canard, et qui rencontre également un grand succès.

Fédération française de l'apéritif lille

Quel est votre rôle dans l’équipe ?

Mon rôle va être de gérer opérationnellement la boutique. De faire en sorte que les choses se passent bien, de tout gérer au quotidien.

Personnellement, j’ai intégré la FFA vraiment dans l’aventure lilloise. Avant, j’étais en Suisse, je m’étais expatrié pendant huit ans. J’étais sommelier à Genève. Donc j’étais déjà dans le métier de contact et de commerce.

Proposez-vous aussi vos produits en livraison et/ou en Click and Collect ?

Oui, tout à fait. On travaillait déjà avec Deliveroo depuis notre ouverture. Et là, avec les événements qui viennent de se passer, on a développé notre offre de click and collect et de livraison, notamment en faisant du click and collect en direct sur notre site internet, où le client peut commander, sélectionner son panier et venir le rechercher à l’heure souhaitée. On a également lancé un partenariat avec l’application epicery, qui se présente dans le Nord, et puis avec the-ring.io, qui est en train de se lancer.

Justement, pendant le confinement, est-ce que vous avez pu continuer votre activité ?

Le premier mois, on a fermé, étant donné que c’était très flou et qu’on ne savait pas trop ce qu’on avait le droit de faire ou ne pas faire. Par mesure de sécurité, on a préféré rester fermé en attendant d’avoir plus d’informations du gouvernement. Et puis quand on a senti qu’on pouvait rouvrir en faisant les démarches sanitaires correctement, on l’a fait en réduisant les horaires et en proposant une offre de livraison et à emporter.

Fédération française de l'apéritif lille

Comment se passe la gestion des réseaux sociaux de la FFA ?

Nous avons des réseaux sociaux globaux pour la FFA en général, et de même pour le site web.

Moi, je vais pouvoir diffuser un petit peu de contenu, propre à la boutique de Lille : les petites nouveautés, les produits qui arrivent et puis les choses qu’on voudrait mettre en avant, comme par exemple pour la fête des pères le week-end dernier, avec une arrivée de spiritueux français, etc. Donc moi, je fournis du contenu à un des associés fondateurs, qui est le gestionnaire de la partie réseaux sociaux et internet. Justement, un des trois associés fondateurs avait fait ses études dans ce domaine, donc il est très carré et il arrive à très bien s’occuper des réseaux sociaux. Car c’est tout de même une grosse part de travail dans le lancement d’une entreprise comme ça.

Et en plus, comme on le disait plus tôt, la communauté sur les réseaux sociaux a été créée avant les commerces. Elle a été créée il y a une douzaine d’années, donc vraiment au début de leurs études.

Fédération française de l'apéritif lille

Pourquoi vous êtes-vous lancé avec nous dans l’aventure the-ring.io ?

Je dirais essentiellement pour pouvoir avoir plus de visibilité au point de vue local. C’est une démarche à laquelle on aspire déjà depuis le lancement de la FFA : être présent localement et pouvoir répondre à un maximum de besoins, et donc forcément, se présenter sur des plateformes telles que the-ring.io.

Quels sont les projets futurs pour la FFA ?

Alors, moi à mon niveau, à Lille, je dirais que ça va être déjà de faire pérenniser cette nouvelle FFA !

Et puis, pour la FFA globalement, à l’échelle nationale, pourquoi pas avoir quelques boutique un peu partout en France. Mais bon ça, après, ça ne reste pas de mon ressort pour le moment !

Fédération française de l'apéritif lille

>> Fédération Française de l’Apéritif Vieux-Lille : 20 Rue des trois Mollettes, Lille

Propos recueillis par Marine Souxdorf

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité