Aurore de Ame Soeur à Compiègne : «Toute expérience fait grandir !»

Au coin entre la rue des Lombards et la rue des Cordeliers, la belle enseigne Ame Soeur vous propose du prêt-à-porter féminin.

27/07/2020, 17:16 | édité le 27/07/2020, 17:17


Aurore a ouvert la boutique Ame Soeur à Compiègne depuis maintenant presque deux ans. Au coin entre la rue des Lombards et la rue des Cordeliers, la belle enseigne Ame Soeur vous propose du prêt-à-porter féminin.

Rencontre avec Aurore 🤗

Ame Soeur à Compiègne

Quel est le concept de votre commerce ?

Ame Soeur est une boutique de prêt-à-porter féminin multimarque, principalement sur des marques françaises. Je propose aussi deux marques danoises. L’une des particularités, c’est que je ne fais jamais de réassort, c’est à dire que je ne rajoute que les collections nouvelles et ne fais jamais de complément de pièces identiques. Mon autre particularité, c’est que pour ces marques, j’ai des exclusivités. Donc ce que je recherche pour ma boutique, c’est que ça ne ressemble pas du tout à ce que l’on peut trouver sur Compiègne.

Justement, qu’est-ce qui rend votre commerce spécial ?

Justement, c’est d’avoir des marques en exclusivité. Aussi, de plus en plus, je recherche des matières éco-responsables.

Ce sont également des marques françaises de petites tailles, donc des entreprises familiales, la plupart du temps.

Et moi, je suis pour le conseil ! Je veux que quand on rentre dans la boutique, on s’y sente bien. On est là pour passer un moment agréable, on est là pour se faire plaisir, et absolument pas pour avoir de la vente forcée.

Ame Soeur à Compiègne

Pourquoi ce nom, Ame Soeur ?

Alors, trouver un nom, c’est très compliqué. Pourquoi Ame Soeur ? Parce que dans ma vie, j’ai trouvé mon âme soeur …

Qu’est-ce que vous préférez dans votre métier ?

J’aime le contact, le conseil auprès de mes clientes. Comme je vous disais, je fais tout pour que les clientes se sentent au mieux dans ma boutique.

Quelles sont les problématiques que vous rencontrez dans notre travail ?

L’administratif ! Parce que ça prend trop de temps, et puis parce que ce n’est pas le coeur du métier. Evidemment, c’est indispensable, on ne peut pas passer outre, mais ce n’est pas ce qui me motive dans une journée …

Ame Soeur à Compiègne

Pourquoi avoir choisi Compiègne pour ouvrir votre commerce ?

Parce que j’ai d’abord suivi mon mari à Compiègne. Et puis, Compiègne est une ville qui me plait beaucoup !

Avez-vous toujours travaillé dans le domaine du commerce ?

Non, pas du tout. Avant, j’étais souscriptrice en risques industriels dans les assurances. Je suis partie dans le commerce, parce qu’à force d’être dans des grands groupes qui connaissent des restructurations, on se retrouve à faire un métier qui n’est plus celui dans lequel on était au début, dans lequel on se sentait bien et dans lequel on s’enrichissait au quotidien. Je n’aimais plus ce que je faisais, tout simplement.

Avez-vous une clientèle type plus ciblée qu’une autre ?

Non, vraiment pas. Ça touche vraiment toute personne. Les femmes, bien évidemment, comme je propose du prêt-à-porter féminin. Mais par rapport à une tranche d’âge par exemple, Ame Soeur touche toutes les tranches d’âge. Ame Soeur touche toutes les femmes.

J’ai une clientèle d’habituées, mais j’ai aussi chaque jour une clientèle nouvelle. Se faire connaître, c’est quand même compliqué, c’est un travail au quotidien.

Ame Soeur à Compiègne

Sentez-vous que votre boutique souffre du e-commerce ?

Je pense que oui, évidemment, aujourd’hui, le e-commerce fait beaucoup de mal à toute activité commerciale présente dans les villes. Cependant, nous, on a une autre force, c’est de pouvoir conseiller, d’être présent pour le client …

C’est vrai que lors de l’épisode du Covid19, les enseignes de e-commerce ont bien fonctionné, bien sûr ! Moi, j’avais fait le choix de ne pas faire de vente en direct pendant cette période. Mais ça m’a encore plus donnée envie de créer mon propre site marchand, de e-commerce. Je voulais déjà le créer avant, mais cette période m’a confortée dans cette idée. Pour l’instant, je suis seule en boutique, donc je dois tout gérer de front et avec le retour, c’est plutôt compliqué pour trouver du temps pour créer ce site. Mais c’est l’objectif pour le futur !

Comment gérez-vous votre présence sur le web ?

Aujourd’hui, pour moi, ce n’est pas évident d’être sur les réseaux sociaux, parce que je manque cruellement de temps. Ce que j’aimerais justement, c’est d’arriver à me dégager du temps pour pouvoir m’y consacrer. Il faut le trouver, ce temps, il faut se réorganiser. Je vais laisser passer l’été et voir comment je peux m’organiser …

Depuis la fin du confinement, quel est le bilan ?

C’est un bilan positif ! La fréquentation est revenue. J’ai eu beaucoup de chance. J’ai une clientèle super agréable, qui, déjà pendant le confinement, me soutenait, m’envoyait des messages sur les réseaux sociaux. Puis, dès l’ouverture, elles sont toutes revenues pour me soutenir, autant pour faire des achats que pour me faire plaisir !

Ame Soeur à Compiègne

Vous faites partie des premiers commerçants compiègnois à avoir fait confiance à The-ring.io. Pourquoi ?

Comme je vous disais, j’aimerais créer mon propre site marchand, et cette application, c’est aussi un moyen de faire du e-commerce, mais sous forme de click and collect.

Egalement, c’est un bon moyen pour que tout le monde reste auprès de Compiègne malgré tout. Plus il y a de commerçants, plus il y a d’offre, plus il y aura du monde et moins les gens auront besoin justement d’aller dans les grandes villes aux alentours comme Paris, Amiens, voire Lille. C’est bien d’avoir plus de choix et de développer le commerce à Compiègne !

Mon objectif est aussi d’avoir plus de visibilité et de me faire connaître aussi par le biais de The-ring.io.

Le commerce à Compiègne est-il développé ?

Comme je disais, il y a beaucoup de personnes qui vont sur Paris, comme c’est plutôt près d’ici. C’est certain, il y a beaucoup plus de choix sur Paris.

Et pourtant, Compiègne a la grande chance d’avoir beaucoup d’indépendants, malgré le fait que ce soit une plus petite ville. Depuis deux ans, le centre-ville de Compiègne revit vraiment. Il y a beaucoup plus d’animations. C’est un petit centre-ville vivant !

Quel conseil donneriez-vous à un futur commerçant qui souhaite se lancer ?

Je pense que je suis mal placée pour donner des conseils. Moi, je suis une personne qui vit avec son coeur alors si la personne a envie de se lancer, qu’elle se lance ! Tout est bon à prendre, toute expérience est enrichissante et fait grandir !

Ame Soeur à Compiègne

>> Ame Soeur à Compiègne : 15 Rue des Lombards

Propos recueillis par Marine Souxdorf