Benoit, Les Intrépides Concept Store, à Lille : « Soyez intrépide, tout simplement ! »

Benoit Duflot a lancé sa boutique les Intrépides il y a deux ans à Lille. Son concept : un univers 100% masculin.

22/02/2020, 14:05 | édité le 31/03/2020 , 22:58

Les Intrépides à Lille

Il y a deux ans, Benoit Duflot décide de se lancer dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. Il crée les Intrépides à Lille en mai 2018, une boutique entièrement dédiée aux hommes. Vêtements, accessoires, décorations … ce concept store vend de tout, mais pour les hommes exclusivement (désolé les filles !).

Quel est le concept de votre magasin ?

Après avoir travaillé à Dijon, je suis revenu à Lille. Et je me suis rendu compte qu’il y avait vraiment un manque dans l’offre de prêt-à-porter pour les hommes. J’avais repéré plein de petites boutiques à Lyon, à Paris, à Dijon, mais à Lille, il n’y en avait pas. Personnellement, j’avais pris l’habitude de commander sur internet les marques que j’aimais bien, parce que je ne les trouvais pas ici. C’était une vraie frustration pour moi. Ça a été le point de départ de cette idée. J’ai donc créé une boutique, un concept-store, avec un univers masculin. C’est vraiment le fil rouge de la boutique : 100% mec.

Comment choisissez-vous vos marques ?

Pour choisir mes boutiques, j’ai trois filtres. Premièrement, je choisis des marques qui ne sont pas distribuées à Lille. Les marques que je vends ont une politique de vente très spéciale : n’avoir qu’un seul point de vente par ville. Si vous voulez trouver ces marques à Lille, c’est ici et seulement ici. Deuxièmement, je m’intéresse beaucoup à l’état d’esprit des marques. Je mets un point d’honneur à rencontrer les créateurs. J’ai besoin de savoir ce qu’il y a derrière chaque marque, ce qu’elle raconte, pour le retransmettre après aux clients. Et troisièmement, évidemment, je fais bien attention à la qualité, la fabrication et la provenance. Il faut que ce soit européen. Et si c’est du coton bio, c’est encore mieux !

Que préférez-vous dans votre métier ? 

De faire découvrir des nouvelles choses à mes clients. Des choses un peu inattendues. J’adore le contact humain.

En plus de la partie vente que j’aime beaucoup, il y a aussi toute l’animation de la boutique qui me plaît. J’essaie d’en faire un lieu de vie plus qu’un magasin. Je fais venir des groupes et des DJ pour qu’ils fassent des lives ici. Pour cela, je travaille en partenariat avec l’Aéronef. Je propose une vraie programmation événementielle et musicale toute l’année. Et organiser tout ça, c’est une des parties de mon travail que je préfère.

Mon travail en général, j’adore. C’est hyper prenant. Entre aller chercher les collections à Paris, faire de la veille en ligne, présenter les marques, alimenter la boutique, … Ça va a cent à l’heure, et moi, j’adore courir !

Quelles sont les problématiques que vous rencontrez dans votre métier quotidiennement ?

Il y a un vrai manque de dynamisme de la communauté des commerçants. J’essaie de me démener tout seul dans mon coin pour faire bouger la boutique. Mais ce serait bien qu’on soit tous ensemble, qu’on allie nos forces. On pourrait faire plein de choses dans la rue et dans le quartier ! Si on s’y met tous ensemble, on pourrait faire des trucs de fou ! Par exemple, moi je milite pour qu’il n’y ait qu’une seule association des commerçants à Lille ou du moins dans le Vieux Lille. Il y en a plein, et je pense que c’est du temps perdu.

Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Il y a une deuxième boutique les Intrépides qui va ouvrir à Dijon dans deux semaines ! Et pour ce qui est du futur plus lointain, à Lille, j’espère être dans un local plus grand. Parce que ce local est plutôt difficile à travailler. J’aimerais bien rester dans le quartier mais trouver quelque chose d’un peu plus grand. Mais ce n’est pas facile à trouver et les loyers sont très élevés, alors on verra !

Les Intrépides, Concept Store Lillois

Sentez-vous que votre commerce souffre du e-commerce ? 

C’est difficile de répondre. Forcément, oui. Mais pas plus que ça vu les marques que je vends. Les marques qui sont présentes ici ne sont pas très agressives sur les soldes. Il y a même des marques qui ne soldent pas du tout. Parfois, les produits sont même moins chers ici que sur internet, parce que moi je vais peut-être choisir d’un peu plus solder. Et comme ce ne sont pas des marques grand public, elles ne sont pas vendues partout sur internet et seulement sur les sites des marques, donc c’est différent. Alors oui, je suis impacté par le e-commerce, mais pas plus que ça.

Comment gérez-vous votre présence sur les réseaux et sur le web ?

J’ai Instagram et Facebook. J’y publie les événements, je mets en avant des produits, je fais des shooting photos …

Et là, le site de e-commerce va bientôt se lancer ! Moi je pense qu’il ne faut pas voir le e-commerce comme un frein. Il faut le voir comme une boutique ouverte 24h sur 24 dans toute la France. Il ne faut pas en avoir peur et vivre avec !

Les Intrépides, Concept Store Lillois

Vous êtes référencé comme établissement connecté sur la plateforme the-ring.io. Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ?

Parce que ça m’a plu ! J’aimais bien l’idée de créer un peu un Instagram local. L’idée, c’est de vraiment toucher la clientèle locale. Moi j’y crois ! Je pense que ça peut bien marcher !

Quels conseils donneriez-vous à un futur commerçant qui souhaite se lancer ? 

De bien cibler sa clientèle et de bien la connaître avant de se lancer. Et puis d’être intrépide !

Propos recueillis par Marine Souxdorf

>> Retrouvez dans la même rue, la rue de la Clef, la boutique What’s Up.