Seasons Café & Little Seasons, Lille: «manger rapidement et sainement»

Caroline Mazurek et Alexandre Tapiero sont les gérants des restaurants Seasons Café et Little Seasons.

02/03/2020, 17:14 | édité le 31/08/2020, 17:34


Caroline Mazurek et Alexandre Tapiero ont ouvert leur concept de restaurant fast-food sain en 2016. Ils ont d’abord ouvert le Seasons Café, avec des formules qui tournent autour de la soupe. Et aux vues du succès, ils ont ouvert une deuxième enseigne, le Little Seasons, en novembre 2019, qui est plus axée sur les plats en bowls.

Quel est le concept de votre restaurant ?  

Caroline Mazurek : Le concept c’est le fast-food sain. On offre aux clients une façon de manger rapidement et sainement. Avec des produits frais qu’on reçoit tous les matins et qu’on cuisine sur place.

C’est quelque chose qui ne se trouve pas ailleurs. Par exemple, pour le Seasons Cafe, on est axé sur les soupes. On trouve forcément chez les collègues quelques soupes par-ci par-la, mais un concept qui tourne autour de la soupe, non. Pourtant, c’est quand même un plat commun. C’est quelque chose que les gens mangent facilement et rapidement. Et puis c’est vraiment chouette de travailler autour de la soupe, on peut s’amuser, faire des recettes différentes …

seasons café Lille

Qu’est-ce qui vous a poussé à lancer votre commerce ? 

C.M : Parce qu’on est un peu plus libre ! C’est d’ailleurs pour cela aussi qu’on a choisi ce quartier, et cette rue, la rue de l’Hôpital Militaire. Dans ce quartier, on ne travaille pas le soir, parce qu’on a une clientèle de bureaux qui ne vient que le midi. On n’ouvre donc que le midi en semaine. Ça nous permet d’avoir aussi un peu une vie sociale à côté. Pour nous, se lancer comme indépendants, c’était surtout pour être un peu plus libres.

Que préférez-vous dans votre métier ? 

C.M : Je dirais un peu de tout ! On adore le contact avec le client et avoir leur retour. On aime aussi se dire que les clients viennent pour nous. Ils savent que nous sommes un couple, ils nous connaissent et ils échangent beaucoup avec nous. C’est un service très rapide, parce qu’on sert environ un client à la minute, mais ça n’empêche que nous essayons de créer du lien. On prend quand même le temps d’échanger. Et la plupart mange sur place, donc c’est encore plus propice pour discuter.

seasons café Lille

Quelles sont les problématiques que vous rencontrez dans votre métier quotidiennement ?

C.M : Le recrutement. L’embauche de salariés. Il y a parfois des périodes compliquées. C’est parfois dur de trouver des gens motivés qui restent. C’est pour nous la partie noire du tableau.

Alexandre Tapiero : Oui, parce que le reste, c’est facile ! Les clients, c’est facile, les fournisseurs, c’est facile, tout est facile si on sait y faire.

En tant que commerçant, qu’attendez-vous des élus locaux ?

A.T : Un peu plus d’attention, parce que c’est vrai qu’on n’est pas aidé ! Par rapport au stationnement par exemple : on vient ici tous les jours et il y a zéro place de stationnement pour les commerçants. Et on n’a pas le droit d’avoir une priorité sur un parking.

C.M : Et quand bien même on trouve une place, on est obligé de payer le plein tarif. Si on est là de 8 heures à 19 heures par exemple, on paie onze fois deux euros, ce qui revient à 22 euros.

A.T : Un autre problème : les poubelles. Le ramassage n’est pas tous les jours, mais un jour sur deux. Et le jour où ils ne passent pas, on doit stocker nos poubelles ici. Week-end compris ! Nous, on n’a pas de local poubelle et il n’y a pas de local poubelle dans les environs … En termes d’hygiène, on ne peut pas se permettre de stocker des poubelles dans nos restaurants pendant 48 heures !

C.M : Alors ce qu’ils proposent, c’est un service payant pour un ramassage quotidien… C’est ça qui n’est pas juste ! Nous, les déchets, on les produit certes, mais on est surtout là pour faire vivre le quartier et la ville ! Il n’y a pas d’équilibre entre le service qu’on rend et l’aide qui nous est apportée. Mis à part nous donner des amendes, on ne nous a pas proposé d’autres solutions …

seasons café Lille

Avez-vous un type de clients plus ciblé par votre commerce ? 

A.T : Oui, une clientèle de bureau, pressée, qui fait attention à sa ligne et à la qualité des produits… Des clients qui préfèrent payer un petit peu plus, mais pour avoir la qualité qui va avec. C’est pour ça que, par exemple, on a très peu d’étudiants. Parce qu’on est un petit peu au-dessus des prix qu’on peut avoir ailleurs.

Quels sont les projets pour le futur ?

A.T : Là, on a ouvert le deuxième restaurant fin novembre et ça décolle bien. Et puis on ne va pas en rester là. Nous on adore ça ! L’objectif pour le prochain restaurant, je pense, serait d’ouvrir dans le Vieux Lille pour toucher une autre clientèle. On partirait peut-être plus sur un concept de brunch durant les week-ends. Ce serait bien que dans le futur, il y ait toujours une enseigne Seasons ouverte, tout au long de la semaine.  

Les Seasons Café sont référencés comme établissements connectés sur la plateforme The-ring.io. Pourquoi d’être lancé dans l’aventure ?

C.M : Parce que ça nous a été présenté et que les commerçants ont répondu présents. C’est une visibilité en plus par une communauté différente de celle que nous touchons. Je pense que ça élargit donc un peu notre cercle de clients.

Quels conseils donneriez-vous à un futur commerçant qui souhaite se lancer dans la restauration ? 

A.T : En restauration, il faut connaître le métier. En faisant donc au moins des formations, et si possible, en travaillant dans différents types de restauration (la restauration traditionnelle, la restauration rapide, l’hôtellerie …). Comme ça, on peut vraiment emmagasiner un maximum d’informations et garder le meilleur pour le concept qu’on veut lancer. Il y a du bon à prendre partout !

C.M : En bref, ne pas se lancer à l’aveugle. Et puis y croire !

>> Little Seasons : 64 Rue de l’Hôpital Militaire, Lille

>> Seasons Café : 96 Rue de l’Hôpital Militaire, Lille

seasons café Lille

Propos recueillis par Marine Souxdorf

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité