Cathy de Nuit Indigo à Lille : «débusquer les chefs-d’œuvre»

Cathy Peulmeulle nous ouvre les portes de son univers parfumé et délicat...

26/10/2020, 18:09 | édité le 28/10/2020, 14:43


Installée depuis quinze ans le Vieux-Lille, Nuit Indigo est une enseigne raffinée proposant cosmétiques, bougies, décorations et soins. Propriétaire de l’établissement depuis trois ans, Cathy Peulmeulle nous ouvre les portes de son univers parfumé et délicat.

Nuit Indigo Lille

Quels sont les articles proposés dans votre enseigne ?

Nuit Indigo est avant tout une parfumerie de niche. C’est peu répandu dans la région : elle est la seule boutique au nord de Paris à proposer certaines marques, comme Nuit Nomade ou L’Orchestre Parfum. Je définirais la parfumerie de niche comme des marques de parfums qui veulent rester confidentiels, exceptionnels.

Mais la parfumerie ne concerne pas que le corps. La bougie est une pièce importante. Je vends évidemment des articles de Cire Trudon, dit le « cirier des rois ». C’est une ancienne maison qui travaille avec uniquement de la cire d’abeille. Elle fait des cierges pour les châteaux, les églises. Mais aussi, elle leur incorpore des parfums raffinés, évoluant avec des notes de tête, de cœur et de fond. Elle propose également des parfums de peau en flacon : Elae aux notes de fleurs blanches, Bruma charnel et puissant, et bien d’autres.

Je vends aussi des articles de décorations, également de créateur. Le parfumeur Astier de Villate créé non seulement parfums et bougies, mais également des céramiques. Une étagère est consacrée à ces objets de décoration et de service de table, dans un style vintage. Je propose également des articles de John Derian. Artiste et designer new-yorkais, il reproduit des images du XVIIIe et XIXe siècle sur divers supports : presse-papiers, tasses, etc. Ils sont tous en édition limitée. Les clients disent venir ici pour apprécier l’atmosphère et le style du magasin. Aujourd’hui, on achète beaucoup sur Internet, mais les prix ne varient pas dans la boutique.

Nuit Indigo Lille

Comment trouvez-vous les parfums ?

Beaucoup de marques se créent régulièrement. Il faut savoir faire une sélection, débusquer les chefs-d’œuvre pour notre boutique, Nuit Indigo à Lille. C’est un travail de recherche, de réseau. On ne se base pas sur la publicité, la niche tendant à rester confidentielle. Ainsi, le parfum reste une véritable création inspirée, pas un produit normé. Donner un nombre d’essences fixé à l’avance aux créateurs entrave la créativité. On ne se soucie que de correspondre à des codes marketing.

Dans les maisons qui me plaisent, vous avez Parfum d’Empire, qui rend hommage à la Corse dans ses créations en s’inspirant des odeurs de cette île. Anaïs Biguine, qui est une grande créatrice, compose des parfums à partir de plusieurs univers. Par exemple, la collection Jardins d’écrivain, où chaque flacon abrite un monde littéraire : Wilde, Colette. Vous avez ensuite la collection Gri Gri qui explore le thème du tatouage dans différentes cultures : Moko Maori, Tara Mantra… Dans une approche différente, Anaïs Biguine propose aussi Les Cocottes de Paris, là, dans le style de la Belle Époque. Il y a aussi Chaptel Factory qui plonge dans la spiritualité et le sacré, notamment avec Ceremonia, qui est un encens de fumigation avec vingt-cinq plantes et résines.

Les co-créateurs de la marque Une Nuit Nomade œuvrent à recréer plusieurs destinations, par exemple Montok 70’, en hommage à l’époque bohème américaine, Nuit à Oman, pour la ville de la péninsule arabique…

Autre exemple de la créativité de l’univers parfumeur : L’Orchestre Parfum qui, conjugue le son et l’olfactif avec des parfums inspirés de morceaux et d’instrument de musique.
Et vous avez un de mes préférés : B-683 : notes boisées, épicées et une touche de cuir. Le couturier Marc-Antoine Barrois l’a nommé ainsi en référence Petit Prince de St-Exupéry : il l’a lu à 15 ans, il l’a lu à 20, il l’a lu à 35 ans… C’est resté son livre préféré. En créant ce parfum avec Quentin Biche, il fait un clin d’œil à l’astéroïde où vit le Petit Prince. Avec Ganymède, le duo reste dans le thème astronomique, car ce nom fait référence à un satellite de Saturne. Mandarine, violette, immortelle et daim… Il est très élégant sans être pompeux, je l’aime beaucoup, mais mon mari l’a déjà pris !

Et bien sûr, il y a la grande maison Penhaligon’s. Fondé par Wiliam Penhaligon’s, elle observe la charte éthique de fournisseur royal. Chaque composition a été pensée pour un membre de la gentry. Tenez, Blenhein Bouquet. Ce parfum avait été composé pour le duc de Malborough, qui de la famille de Winston Churchill ! Quand celui- ci l’a senti, il a demandé aussi à le porter. Il faut savoir que cela cassait les codes de l’époque, car les hommes ne portaient habituellement pas des notes d’agrumes ou de lavande. De toutes façon, au niveau du parfum, il n’y a pas de règle ni de genre. On a tous une personnalité, il n’y a pas un monde olfactif d’homme ou de femme.

Nuit Indigo Lille

Vous proposez également des soins de beauté ?

Tout à fait. Juste à l’étage de la boutique, nous avons installé une cabine de soins. Aménagée comme un boudoir, elle est parfaite pour se détendre. Océane s’occupe des soins relaxants, elle a été formée au massage à Tahiti. Nous offrons donc les Soins Visage, avec le Minute Papillon qui dure cinquante minutes, et d’autres plus long si vous souhaitez vous chouchouter. Océane propose aussi des soins sur tout le corps, modelants et harmonisants. Nous proposons également des services de maquillages, épilations, manucures et pédicures… et des offres pour les mariages !

>> Nuit Indigo : 24, rue Bartholomé Masurel 59800 Lille

Propos recueillis par Pauline Defélix

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité