blank

L’Hôtel de Ville de Comines en quelques mots

L'Hôtel de Ville de Comines enregistre des milliers de visites chaque année.

19/11/2020, 12:40 | édité le 20/11/2020, 18:26


La commune de Comines est au cœur d’un cadre calme et propice au repos. Pourquoi ne pas partir à la découverte de l’Hôtel de Ville de Comines ? Par son histoire et son architecture unique, ce bâtiment représente un véritable attrait touristique. La preuve, il enregistre des milliers de visites chaque année. Dans cet article, découvrez en quelques lignes les particularités historiques et architecturales de l’Hôtel de Ville de Comines.

L’histoire de la ville de Comines

La commune de Comines est un véritable joyau historique. Découvrez sur le blog de Comines les origines et les beautés de cette ville. Durant l’époque moyenâgeuse, les activités des habitants de Comines tournaient autour du commerce du blé et de la draperie. Comines devint alors le fief de la famille de la Clyte à la fin du XIVe siècle. Vers le XVIe siècle, la seigneurie est transmise à la famille de Cröy. Comines fera alors office de chef-lieu du quartier du Ferrain.

Troublée par des guerres de religion et des guerres d’annexion durant des siècles, ce qui finira par scinder la commune en deux, Comines parvient à se relever pour devenir Comines la Jolie au XVIIIe siècle.

Comines France a une sœur jumelle, il s’agit de Comines-Warneton en Belgique. Ne formant qu’une ville sous l’appartenance des Pays-Bas espagnols, leur séparation s’est confirmée en 1668 par le traité d’Aix-la-Chapelle. Comines-Sud est ainsi rattachée à la France.

hotel de ville comines

L’Hôtel de Ville de Comines, un repère historique stratégique

Construit en 1929, l’Hôtel de Ville de Comines est un vestige témoin de plusieurs siècles de conflits mondiaux. D’abord brûlé par les Flamands en 1382, il est ensuite incendié en 1579. Pendant la Grande Guerre de 1914 à 1918, l’Hôtel de Ville et le beffroi sont dynamités par les Allemands.

Pour le reconstruire, la commune a fait appel à l’architecte Louis Marie Cordonnier. L’Hôtel de Ville est inauguré en 1929 et le beffroi en 1932. En mai 1940, les Anglais et les Allemands s’affrontent à Comines. Cet affrontement endommage légèrement l’Hôtel de Ville.

Un Hôtel de Ville au style flamand

Construit en briques, l’Hôtel de Ville de Comines est orné de vitraux. Une galerie sert de liaison entre l’Hôtel de Ville et le beffroi. Ce dernier, haut de 58 mètres, comprend une tour quadrangulaire de 22 mètres. Le beffroi a été reconstruit en briques d’Orp-le-Grand de couleur jaune orangé. À cela s’ajoutent des pierres reconstituées lisses et uniformes qui confèrent au bâtiment un aspect à la fois moderne et gothique.

La façade principale de l’Hôtel de Ville s’aligne au beffroi. La toiture de l’Hôtel de Ville dépasse la partie maçonnée de la tour, le but de l’architecte était de faire du beffroi un élément à part entière de l’Hôtel de Ville. Le bulbe est moins ventru que l’ancienne version. Cependant, l’architecte a pensé à étirer davantage cette partie.

Depuis sa reconstruction, l’Hôtel de Ville de Comines est classé monument historique. Le beffroi, quant à lui, appartient au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité