Maxime, de Bohème Records à Lille : "Le vinyle a une valeur refuge"

Entre évasion et voyage, une bulle hors du temps chez ce nouveau disquaire indépendant

Portrait de Maxime de Bohème Records à Lille

C'est une devanture bleue, non adossée à la colline, mais qui donne sur la fourmillante rue Gambetta. On y vient à pied et une fois passé le pas de la porte, c'est un autre monde qui s'ouvre : celui de l'ailleurs, du dépaysement et de l'évasion - le tout, via les oreilles. Ici, c'est chez Bohème Records, dernier né de la famille des disquaires lillois, qui s'est installé depuis février 2021 à deux pas de l'incontournable marché de Wazemmes. Maxime, passionné de musique et maître des lieux, vous accueille dans cette bulle hors du temps pour partir à la recherche de pépites musicales. Si dénicher des disques secrets fait partie de vos hobbies, Bohème Records sera définitivement votre nouvelle adresse préférée !

Pouvez-vous nous parler de votre projet Bohème Records ?

Maxime, Bohème Records : C'était un projet que j'avais depuis quelques années. Je suis issu de l'événementiel, j'ai beaucoup travaillé dans la production de concerts et de festivals, dans la région lilloise mais essentiellement dans la région parisienne. Ça faisait un moment que je voulais ouvrir un lieu en rapport avec la musique - un lieu d'expression, de concerts, d'événements. En tâtant un peu le terrain, je me suis rendu compte que disquaire c'était une première opportunité. Et comme je suis un grand collectionneur de vinyles, j'ai décidé de me lancer dans cette aventure.

Intérieur de la boutique

Quel est le concept de Bohème Records ? Qu'est-ce que les amateurs de vinyles peuvent y trouver ?

L'idée c'est de couvrir un maximum de musiques actuelles, de musiques électroniques en particulier et ce, sous toutes ses formes. Mais je propose aussi des choses plus classiques : des musiques du monde, de la new wave, du reggae, du dub. L'objectif c'est d'avoir une empreinte plus éclectique et de proposer des choses que les gens ne viennent pas forcément chercher.

🪐 🪐 Focus Arpanet #electro #acid 🪐 🪐 Repress par Record Makers des ''Wireless Internet'' et ''Inertial Frame'': 2...

Posted by Bohème Records on Thursday, September 2, 2021

Qu'est-ce qui fait la particularité de Bohème Records par rapport à d'autres disquaires ?

Je propose une grande partie de maxis, c'est à dire des disques de 2-3 titres pour une clientèle de DJs ou de musiciens. Il y a donc déjà une première différenciation par rapport à ça. J'ai aussi des pièces uniques : je commence notamment à faire des imports du Japon. Globalement, j'essaie d'avoir des vinyles que l'on n'entend pas forcément à la radio ou même sur les plateformes de streaming. Mon but c'est de proposer des choses de niche, sans forcément être fermé à certains genres musicaux. J'ai aussi des produits plus "mainstream", des classiques du rock comme Pink Floyd.

Mur décoré avec des vinyles chez Bohème Records à Lille

Pourquoi vous définissez-vous comme "arpenteur des ailleurs" ?

Chez Bohème Records, il y a un côté vagabond. Personnellement, j'ai beaucoup écouté de musiques la nuit : je trouve que la nuit il y a une autre dimension pour écouter de la musique, je trouve que l'on ressent plus un sentiment de liberté. Et donc le terme "arpenteur des ailleurs" fait écho à cette philosophie et aussi à ce que je veux représenter musicalement dans la boutique, à la fois sur le côté géographique - c'est à dire musique du Brésil ou du Cameroun par exemple - et le côté historique.

Pourquoi avoir ouvert votre boutique rue Gambetta, spécifiquement ?

Pour moi, c'est vraiment la rue commerçante par excellence, dans le sens où les commerces de proximité foisonnent. C'est une rue qui est en train de se transformer, entre la partie un peu plus ancienne et maintenant les petits commerces qui s'installent, comme les friperies ou les épiceries en vrac. C'est une ambiance qui correspond à ma vision et à l'univers de consommation que je souhaite mettre en avant.

Comment faites vous pour dénicher les vinyles que vous proposez ?

Je fonctionne sur une répartition entre 80-90% de vinyles neufs et 10-20% d'occasion. Sur le neuf, il existe différentes sources d'approvisionnement, dont notamment des distributeurs européens qui ont tout un catalogue avec des milliers de labels. J'ai un accord avec certains qui sont principalement des distributeurs français. La deuxième source, c'est directement les labels, pour avoir des choses un peu plus rares ou qui viennent de sortir. Et pour la partie occasion, je chine sur les plateformes comme "Le Bon Coin" ou parfois même, via des particuliers qui m'apportent des vinyles en magasin. J'essaie de rester sur un positionnement premium mais je jette toujours un oeil à ce que l'on m'amène.

Bacs à vinyles chez Bohème Records à Lille

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Il y a encore des travaux à finir, pour mettre de la lumière, de la chaleur, et faire de ce lieu un endroit cosy. J'aimerais également organiser des événements avec des musiciens ou des DJ sets pour commencer à construire une communauté. Et mon autre objectif, d'ici 2022, ce serait aussi de mettre en place un événement en extérieur, dans une salle partenaire entre 50, 60 ou 100 personnes. Ce serait une bonne concrétisation.

Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre The Ring-io ?

Ce qui m'a intéressé, c'est que l'application soit axée sur les commerces de proximité, parce que je rejoins à 100% cette stratégie d'unir les commerces de proximité de manière à transformer nos comportements de consommation. Le côté "clé en main" de The-ring.io, avec le processus simplifié de la création de la boutique en ligne est aussi un vrai plus. Ça n'a pas été chronophage et j'ai été vite autonome sur la plateforme.

Tourne disque et vinyles

Retrouvez également les produits et les bons plans de Bohème Records et achetez en Click & Collect sur l’application The-ring.io par ici :https://the-ring.io/lille/shops/boheme-records-e5a7ad15