Mylène, de Myl’Art Gallery à Lille : "La rencontre avec une oeuvre est comme une rencontre amoureuse"

Et si la rencontre de votre vie était une oeuvre d'art ?

Portrait de Mylène de Myl'Art Gallery à Lille

Depuis toujours Mylène Quiévreux vit par l’art et pour l’art. Cette passionnée, ex-agent d’artistes, vous accueille au coeur du Vieux-Lille dans sa galerie, ouverte en 2018, qui regorge de trésors sélectionnés par ses soins experts. Bien plus que le simple achat de tableaux ou de sculptures, c’est une rencontre avec une oeuvre, une expérience humaine et sentimentale que Mylène Quiévreux propose dans cet espace ouvert à tous, sans exception.

Intérieur de la galerie Myl'Art Gallery à Lille

Qu’est-ce que les amateurs d’art peuvent trouver chez Myl’Art Gallery ?

Mylène Quiévreux : Il y a 17 artistes qui sont exposés ici en permanence : j’ai des sculpteurs, des photographes, des peintres, et également un artiste qui fait du digital. Ce sont tous des artistes que j’ai découverts, que j’ai rencontrés et qui me tiennent à coeur. Je les suis tous de très près. Je vais dans leur atelier, je les regarde travailler; c’est ce qui me permet ensuite d’expliquer la genèse d’une oeuvre et l’univers de mes artistes aux personnes intéressées.

Pourquoi avoir choisi ce secteur d’activité ?

Mon but est de faire connaître les artistes. Les artistes créent leurs oeuvres mais à moins d'avoir la fibre commerciale, ils vont généralement avoir du mal à pousser la porte des galeries pour aller présenter leur travail. Sans compter qu'il peut être compliqué pour eux de se sentir jugés en direct. En tant qu'agent, mon métier était de mettre en relation, d'être le premier contact. Aujourd’hui, je poursuis cette démarche avec ma galerie, car dans l'art, c'est toujours une histoire de rencontres humaines. Et c’est ce qui m’anime depuis toujours.

Sculpture à Myl'Art Gallery à Lille

Qu’est-ce qui motive l’achat d’une oeuvre d’art ?

La rencontre avec une oeuvre d'art, c'est un coup de coeur, une émotion, quelque chose que vous ne pouvez pas expliquer, un peu comme une rencontre amoureuse. L'oeuvre va refléter une partie de votre vécu ou un sentiment qui vous est propre. Vous allez la regarder en fonction de votre intimité. C’est en ce sens que vendre de l'art est compliqué, parce qu'il faut que la bonne personne passe au bon moment et au bon endroit.

Quels sont vos styles de prédilection ?

Je ne surfe pas sur les courants artistiques, ça m’importe peu. C’est avant tout le travail créatif et la résonance que cela provoque qui comptent. Il y a des styles auxquels je ne suis pas réceptive du tout comme l'art brut, le pop art ou encore le street art par exemple. Mais c’est tout à fait subjectif, c’est tout simplement parce que ça ne me procure pas d’émotions. C’est comme ça que je fonctionne : je ne peux pas transmettre si je ne ressens pas. Je ne peux qu’exposer et faire la promotion d’artistes que j’aime.

Peintures exposées à Myl'Art Gallery à Lille

Est-ce que l’art s’adresse à tout le monde ?

Quelqu'un qui dit qu'il n'est pas réceptif à l'art, je lui dis que ça n'est pas vrai, qu'il y a quelque part dans le monde, une oeuvre qui lui correspond forcément. D’ailleurs, je l'ai vu avec un couple d'amis dont la femme était complètement hermétique à l’art et qui, un jour, a fini par pleurer devant une toile lors d'une exposition.

Sous-sol de Myl'Art Gallery à Lille

Tout de même, une oeuvre d’art, ça a un coût…

Une oeuvre d'art est une pièce unique donc effectivement ça a un coût, et j'estime que chacun peut se faire plaisir. Je ne veux pas que l’argent soit un frein. J’essaie de faire le maximum pour faciliter le paiement si je vois que des gens ont les yeux qui brillent face à une oeuvre. Je propose aussi de faire des essais à domicile : par exemple, un jeune couple qui veut acheter sa première oeuvre d’art et qui en choisit une à un prix conséquent, c'est normal de bien réfléchir. C'est important pour moi qu'il y ait un coup de coeur quand mes oeuvres partent, je veux absolument que ce soit avec les personnes qui pourront pleinement en profiter.

Sculpture "La Lionne Protectrice" de Christian BIGEAST à Myl'Art Gallery à Lille

Quel est votre type de clientèle ?

J’ai une clientèle qui vient d'un peu partout, des gens de région parisienne, du sud ou de la Bretagne. Parmi eux, il y a quelques amateurs d’art et également des gens qui n'ont pas l'habitude de faire les galeries. L’avantage, c’est que je suis située au coeur du Vieux-Lille, donc dans une zone touristique où il y a beaucoup de passage. C’est pour ça d’ailleurs que mes expositions sont permanentes : c’est la population qui se renouvelle tous les jours.

Quels sont vos projets pour la suite ?

L’objectif est de continuer à faire découvrir mes artistes, à amener un maximum de personnes qui n'oseraient pas, à pousser la porte de ma galerie et à s'ouvrir à l'art. J'aurai toujours à coeur de développer les échanges avec les personnes qui viennent et je continuerai à favoriser la transmission des émotions. Je fais aussi le maximum pour développer ma présence en ligne, via mon site marchand, et sur les réseaux sociaux également. Ce sont des outils par lesquels nous sommes de toute manière obligés de passer maintenant, il est indispensable de s’adapter à l’évolution des modes de communication.

Retrouvez également les produits et les bons plans de MYL'ART GALLERY et achetez en Click & Collect sur l’application The-ring.io par ici :https://the-ring.io/lille/shops/mylart-gallery-b80743e2