Combien de kilomètres fait la Braderie de Lille ?

On ne parle pas de 5, de 10, de 30 kilomètres, mais de beaucoup plus ...

21/04/2020, 18:57 | édité le 21/04/2020, 18:57

braderie de lille 100 km

Chaque année depuis plusieurs décennies, Lille accueille en septembre le plus grand marché aux puces d’Europe. Pour l’occasion, plus de 2 millions de visiteurs parcourent les rues de Lille. Voici quelques détails sur la distance que couvre la braderie.

Plus de 100 kilomètres de stands

Habituellement, le marché aux puces de Lille s’étend sur plusieurs kilomètres. Avec l’ajout récent de la rue Léon-Gambetta, la zone s’est encore agrandie. Au total, la Braderie de Lille 2020 (si elle a lieu) occupera plus de 100 kilomètres. C’est un vaste espace piéton au sein duquel il est interdit de stationner ou de circuler en voiture.

Pour l’occasion, de nombreux stands de vente et des espaces de restauration sont aménagés le long des rues. Vous y trouverez une multitude de produits adaptés à vos besoins. Pour ne pas vous perdre dans le centre-ville de Lille, n’hésitez pas à consulter le plan de la braderie disponible sur le site de la Mairie.

stand braderie de lille

Quel périmètre couvre la Braderie de Lille ?

Pour l’édition de 2020, la braderie de Lille devrait s’étendre du Vieux-Lille jusqu’à Wazemmes. Les magnifiques rues pavées du Vieux-Lille pourront s’illustrer grâce aux artistes de rues et à la foule de visiteurs. Des mesures de sécurité seront prises pour encadrer l’événement. Pour en savoir davantage, n’hésitez pas à consulter l’actualité de Lille.

Les 100 kilomètres de la braderie sont répartis en plusieurs secteurs de vente. Par exemple, les petits boulevards rassemblent les brocanteurs. Sur les grandes avenues, on retrouve des objets artisanaux et les œuvres d’artistes créatifs. Pour ne pas perdre du temps, vous pouvez fréquenter les quartiers en fonction de ce que vous souhaitez acheter. Consultez le blog Lille de The-ring.io pour découvrir d’autres attractions situées à proximité de la braderie de Lille.

Photo de couverture : ©Jérémy-Günther-Heinz Jähnick