Martin de Draw Your Beer, à Lille : « Votre bière sur-mesure »

Il y a tout juste un an, Martin a créé une bière à partir des pains invendus des commerçants de Lille...

11/06/2020, 19:22 | édité le 12/08/2020, 20:09


Martin Marescaux a 23 ans. Il y a trois ans, il a créé Draw Your Beer, une entreprise de personnalisation de bière. Et il y a tout juste un an, il a aussi créé la bière Pain de Minuit, faite à partir des pains invendus des commerçants de Lille.

Rencontre avec ce jeune entrepreneur 🍻

Quel est le concept de Draw Your Beer ?

Draw Your Beer, « Dessine ta bière » en anglais, est une entreprise de personnalisation de bière. Donc en fait on a une plateforme en ligne sur laquelle nos clients, particuliers ou professionnels, peuvent personnaliser une étiquette de bière de A à Z, pour un mariage, pour un événement d’entreprise, pour une demande de témoin, une demande de parrains, etc. Et puis après, nous, on vient coller les étiquettes sur des bouteilles de bières artisanales. Le client choisit sa recette de bière parmi un panel d’une dizaine de recettes, et on envoie ça à travers la France.

En parallèle de ça, on a aussi créé une bière qui s’appelle la Pain de Minuit, qui est brassée à partir de pain sec. Du pain invendu qu’on récupère chez nos partenaires « gaspilleurs responsables » à Lille.

Martin Marescaux de Draw Your Beer

Comment as-tu eu l’idée de Draw Your Beer ?

Via un ami brasseur. Un jour, mon père m’a emmené dans sa brasserie, juste avant mon anniversaire. Et comme il avait une photo sympa de moi, il a demandé à ce brasseur de me faire quelques bouteilles personnalisées. Mais malheureusement, le brasseur lui a expliqué que ce n’était pas possible de faire quelques bouteilles, parce que c’était étiqueté en série. Donc on a commandé une grosse quantité de bouteilles avec ma photo en se disant qu’on allait toujours pouvoir les boire avec des amis.

Et puis c’est après cette histoire que je me suis dit que ça pourrait être cool d’avoir cette possibilité de personnaliser une bouteille, mais en plus petite série. Donc voilà, on a lancé ça, mon père a suivi le projet, et maintenant il est plus du coté technique, à la brasserie.

Et j’ai lancé ça il y a trois ans, à coté de mes études.

Qui brasse les bières ?

On brasse la bière à Courtrai, à la frontière belge. On a développé une dizaine de recettes artisanales. Mon associé Pascal s’occupe plus du côté brasserie, et il bosse avec un maître brasseur, Gino. C’est eux qui brassent toutes nos recettes là-bas.

brassage draw your beer lille

Et qui crée les recettes de vos bières ?

Moi, je brasse un peu, comme tout bon lillois, mais je ne suis pas expert en brasserie, je ne suis pas maître brasseur. Donc je me suis épaulé d’une personne qui avait vraiment la connaissance. Parce que brasser une bière, c’est une chose, mais maintenant, brasser deux fois la même bière, c’est un autre souci ! Pour avoir une vraie bière, c’est un métier. Donc je me suis épaulé de ce maître brasseur, Gino. Avec lui, on travaille en fonction d’un cahier des charges qu’on fixe ensemble, sur nos différentes recettes, et puis après lui s’occupe vraiment de la partie brassicole et technique au sein des cuves.

Et quelle est la spécialité de ces recettes ?

Elles ont chacune leur spécificité. On essaie au maximum de travailler avec des produits locaux. On essaie de se fournir à moins de 50 km de la brasserie. Ce n’est pas toujours possible, mais on essaie de le faire à 98% pour toutes nos recettes.

Elles sont toutes refermentées artisanalement en bouteille, elles suivent tout un processus de brassage de 7 à 8 semaines, elles sont toutes entre 7 et 9,5%… Enfin, c’est de la bonne bière artisanale, quoi !

Et du coup, qu’est-ce que la bière Pain de Minuit ?

A 20 ans, je créé du coup cette entreprise de personnalisation et j’étais souvent à la brasserie. Et je me rends compte que pour brasser de la bière, on utilise des céréales, mais dans des quantités astronomiques ! En fait, pour faire de la bière, on brasse nos céréales dans de l’eau, on chauffe et puis, après on filtre ça, etc. Et on avait besoin d’énormément de céréales. Et quand tu sais qu’un kilo de céréales, pour le cultiver, c’est 700 litres d’eau … Je me dis que là, il y a un truc à faire.

Donc je regarde un petit peu chez mes partenaires et eux me disent qu’ils gaspillent énormément de pain. Et je me dis que dans le pain, il y a des céréales ! J’ai creusé un petit peu et puis j’ai découvert que les toutes premières bières qui étaient brassées, il y a des milliers d’années, en Mésopotamie, c’était des bières au pain. A cette époque, ils étaient un peu plus pragmatiques que nous, et quand ils avaient du pain qui devenait sec, ils le mettaient dans de l’eau, ils brassaient ça, et ils en faisaient de la bière !

Donc j’ai essayé de construire un système pour récupérer ce pain chez nos partenaires, essayer à le réutiliser en brasserie sans avoir une logistique extrêmement coûteuse en énergie, en restant éco-responsables aussi sur notre principe de collecte du pain, etc.

Et ça a fonctionné ! On a une grosse cinquantaine de partenaires à Lille, avec qui on travaille. Du coup, on récupère leur pain en fonction de leurs conditions de collecte. On ne peut pas récupérer n’importe quel pain, c’est assez strict. Nous avons une cinquantaine de partenaires : des boulangeries, des bars, des restaurants ou des hôtels. On récupère leur pain et ils commercialisent la Pain de Minuit. Et puis voilà, c’est un cercle vertueux, ça fonctionne !

bière the-ring.io Lille

Pour la partie personnalisation, si je suis client, comment ça fonctionne ?

Alors, le client va pouvoir choisir son étiquette.

Il peut soit créer son étiquette de A à Z, donc, il a une petite interface graphique super simple : il glisse la photo, il met un texte, il met tout ce qu’il veut …

Et après, pour les anniversaires, fêtes des pères et des mères, un cadeau parrain marraine, les demandes de témoin, on a des étiquettes qui sont toutes faites, « semi-personnalisables ». Le client vient juste glisser un prénom, une date, un message un peu sympa. Donc le client qui n’a pas envie de s’embêter ou qui a pas l’âme d’un designer, il peut directement faire son étiquette avec juste mettre un petit message.

Et puis concrètement, comment ça se passe ? Il se connecte sur Draw Your Beer, il va regarder les étiquettes qui lui plaisent, il commande un coffret de six bouteilles, et puis c’est livré partout en France dans sa boîte aux lettres, sur le pas de sa porte.

Et au niveau de ces personnalisations, quelle est l’étiquette la plus vendue ?

Il y a une étiquette qui fonctionne bien, c’est : « Qui a mis des légumes dans le bac à bières ? ». En fait, moi, ça me fait rire, et je pense que ça fait aussi rire les clients.

Après, avec les étiquettes les plus vendues, on bosse beaucoup sur les demandes de témoin et demandes de parrain et on a développé des coffrets un peu sur mesure. Donc le client peut envoyer directement sa demande de témoin sur une bière à un de ses copains partout en Europe ! Là aussi, avec la fête des Pères dans une semaine, on vend aussi pas mal pour cette occasion là.

Il y a aussi une catégorie humour où on a eu quelques inspirations assez drôles et ça fonctionne bien. Après, avec les professionnels, on bosse aussi beaucoup pour les salons d’entreprise, des cadeaux clients, etc. On a des packagings un peu sur mesure pour les opérations professionnelles.

bière personnalisée draw your beer lille

Et est-ce qu’il y a une demande de personnalisation qui t’a surpris par son originalité, par son coté spécial ?

Oui, on en a plein ! Moi, vraiment, de temps en temps je me réveille le lundi et je regarde les étiquettes … je suis mort de rire. Alors, qu’est ce qu’on a eu ?

On a déjà eu une demande de divorce sur une bière. Bon, ce n’est pas très marrant mais quand j’ai vu ça, je me suis dit, c’est quand même fou ! Il y a quelques cadeaux d’anniversaire avec des petites phrases drôles aussi.

Mais ce qui me marque le plus, c’est les demandes de mariage et les demandes en fiançailles. On en fait pas mal, et ça, c’est assez sympa ! Moi, je suis super heureux d’envoyer des bières comme ça. Et on n’a jamais eu de refus sur nos bières de demandes en mariage, ils ont toujours dit oui ! Et puis après, les clients nous envoient une photo assez marrantes.

Où vendez-vous ?

Alors, on vend la bière personnalisée sur notre site, sur Internet, en e-commerce.

Et la bière pain de minuit, on la vend sur internet, mais aussi chez tous nos partenaires. Vous pouvez trouver la liste de tous nos points de revente sur le site. La Pain de Minuit, on la vend dans tous les bons cafés, restaurants et les hôtels de Lille.

Et qui gère votre présence digitale ?

J’ai été un peu formé à ça moi, pour le référencement naturel. Donc toute cette partie là, c’est moi qui la gère.

Après, les réseaux sociaux, c’est Morgane qui gère ça. Elle est Community Manager. Il y a Cédric, qui s’occupe aussi de la recherche de backlinks pour le référencement et le SEO. On bosse avec quelques indépendants freelances pour des tâches un peu précises.

Et puis, oui, on continue à se former, parce que je pense que c’est un truc qui bouge constamment …

Mais on continue à recruter, parce qu’on est une toute petite équipe.

bière humour lille

Avez-vous pu continuer votre activité durant le confinement ?

Alors, on a eu la chance de pouvoir continuer, parce qu’on fait de la vente en ligne. On a arrêté quelques activités, notamment les enlèvements aux points de dépôt, parce que la crise ne le permettait pas. On a adapté notre atelier pour qu’il n’y ait qu’une personne qui travaille, mais on a quand même réussi à continuer à produire, donc ça c’est cool !

Maintenant, pour la bière Pain de Minuit avec tous nos partenaires restaurateurs, qui eux étaient pour la plupart, en difficulté, on a essayé de monter des opérations pour les aider. Et puis là, on essaie de reprendre tout doucement avec eux, voir quels sont leurs besoins et reprendre l’activité petit à petit.

Et quels sont les projets pour la suite pour Draw Your Beer ?

Pour la personnalisation, on continue à avancer et à travailler, notamment sur la présence en ligne, comme on l’a dit plus tôt. Sur le côté Pain de Minuit, on a des sollicitations partout et on a eu la chance d’avoir une belle présence médiatique, donc on continue à travailler là-dessus aussi.

Et petit scoop : là, on travaille avec un centre de réinsertion, un ESAT, qui est dans les Hauts-de-France, pour travailler avec eux sur la partie collecte, récupération, revalorisation du pain avant qu’il parte en brasserie. Donc on est en train de concrétiser ça et c’est super ! Ça va ramener une dimension un peu sociale au projet. Et on a aussi d’autres projets qui risquent de se lancer dans toute la France.

Donc pour Draw Your Beer et la Pain de Minuit, sans mauvais jeu de mots, on a quand même un peu de pain sur la planche !

Marine Souxdorf

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité