Alex, L’Auberge et Le Triez à Mouvaux: "L'accueil c’est notre métier!"

Alex, L’Auberge et Le Triez à Mouvaux : « L’accueil c’est notre métier ! »

Vous avez envie de vous régaler ? Alexandre Liem vous attend à l'Auberge de Mouvaux ET Au Triez ! 😋

L'Auberge de Mouvaux pièce de viande

Il y a tout juste quinze ans, Alexandre Liem rachète Le Triez de Mouvaux et en fait très vite un lieu incontournable. En 2019, il reprend la première institution de la ville : l’Auberge du Mouton Blanc, et le transforme en bar à viande « L’Auberge de Mouvaux ».

Rencontre avec ce passionné de cuisine depuis toujours.

L'auberge de Mouvaux extérieur

Alors, commençons par votre premier restaurant : que proposez-vous à la carte du Triez ?

Le Triez est un bistrot, nous proposons une cuisine traditionnelle et régionale avec un accent tout particulier porté à la cochonnaille. De la pluma, des travers de porc, des joues confites mais aussi du filet américain ou du Potjevlesch… Une cuisine de bistrot accompagnée de frites ou de notre écrasé de pommes de terre ; que nos clients adorent. Dans les deux restaurants, tout est fait maison.

Quel est le concept de l’Auberge de Mouvaux où nous sommes aujourd’hui ?

C’est un bar à viande, où l’on peut découvrir des viandes d’exception avec des maturations différentes. Des races à viandes comme l’Aubrac, la Simmental, la Galice… Nous proposons également des plateaux de charcuterie de bœuf. Vous pouvez donc découvrir de bons produits sélectionnés auprès d’éleveurs passionnés qui respectent les animaux. Des produits qui viennent même de la région. Nous essayons de faire au plus près, au plus local.

Appareil à découpe manuelle,  et vitrine

Vous avez également une cave de maturation. Pouvez-vous nous expliquer ce que vous y faites ?

La cave de maturation est en fait un frigo qui ventile, et qui permet de croûter la viande. La maturation permet d’obtenir une viande plus tendre et savoureuse ; elle permet d’améliorer les qualités gustatives de la viande. Faire maturer la viande, c’est comme faire vieillir un vin ou affiner un fromage… Elle développe le goût d’un produit de qualité grâce à son gras, Et c’est le gras qui fait le goût !

L'Auberge de Mouvaux cave de maturation

Quel est votre best-seller, votre spécialité à l’Auberge de Mouvaux ?

Nous avons développé un nouveau produit : le carpaccio de poitrine de bœuf maturé. On le fait fumer et c’est vraiment délicieux ! C’est l’un de nos best-sellers. Évidemment, nous avons aussi les côtes à l’os. En ce moment, nous avons de la Galice, qui est une viande d’Espagne ; l’une des meilleures viandes au monde ; de l’Aubrac, de la limousine française, de la Parthenaise régionale…

Nous proposons aussi un morceau de faux-filet avec plus de deux mois de maturation à partager lors d’un apéro. Cela permet de découvrir et d’apprécier la viande maturée.

L'Auberge de Mouvaux morceaux de viande

Comment avez-vous réadapté votre concept pendant la crise sanitaire ?

J’ai ouvert il y a un an et demi, et la crise sanitaire est arrivée assez rapidement. Nous avons donc dû nous réinventer ! Nous avons gardé notre espace boucherie pour la viande à emporter. Et puis nous avons développé d’autres produits que nous proposons aux marchés. En ce moment, nous sommes présents sur le marché de Mouvaux le jeudi matin, et sur le marché des restaurateurs le samedi matin au cœur de la ville de Mouvaux. Un marché que nous avons mis en place avec la Mairie de Mouvaux et qui cartonne !

Nous avons besoin de garder le contact avec nos clients, de travailler, de vendre nos produits ! Ce qui est positif, c’est que le marché nous permet de toucher une autre clientèle qui n’osait pas forcément passer la porte du restaurant.

Qu’est-ce qui vous manque le plus dans votre métier en cette période si spéciale ?

Ce qui me manque le plus ? Les clients, le rapport humain ! Déjà, les masques nous ont retiré le sourire, et ça, ça me manque. La convivialité me manque, le partage, le fait de faire découvrir… Les relations humaines quoi !

Il n’y a plus de lien social. Aujourd’hui, on fait de la vente, point. Je suis une personne qui a besoin de lien social et de faire la bise aux gens. Nous n’avons plus ce côté auberge et convivial. Accueillir c’est notre métier !

Ce qui me manque aussi, c’est le rapport avec mes équipes. Donc oui, c’est le rapport humain en général qui me manque le plus, avec les clients et avec chaque personne de mes équipes !

J’ai hâte de reprendre et de pouvoir de nouveau accueillir les clients à L’Auberge de Mouvaux et Au Triez comme il se doit !

L'Auberge de Mouvaux terrasse

>> L'Auberge de Mouvaux : 11 Rue de Londres, 59420 Mouvaux

Retrouvez également les produits et les bons plans de L’Auberge de Mouvaux et achetez en Click & Collect sur l’application The-ring.io par ici :https://the-ring.io/mouvaux/shops/lauberge-de-mouvaux-4acbdbbd