Nourdine, Arnaud et Ben du Pepere Bar à Lille : « Evénements et jeux »

24/09/2020, 17:56 | édité le 24/09/2020, 17:56


Tout commence en juillet 2016, quand Nourdine ouvre le Pepere bar à Lille, au 26 Rue Nicolas Leblanc. Son bar à ambiance devient l’un des lieux préférés des étudiants et notamment des BDE pour leurs fêtes.

Aujourd’hui, Nourdine, Arnaud et Ben organisent chaque jour un événement au Pepere Bar de Lille. Blind test, karaoké, matchs de foot, Koh Lanta… On vous promet, vous ne vous ennuierez pas dans ce bar !

Rencontre avec Nourdine et Arnaud, responsable de la communication et de l’événementiel.

pepere bar lille

Quel est le concept du Pepere Bar de Lille ?

Arnaud : Le concept de notre bar est simple : nous ciblons essentiellement les étudiants à Lille (mais pas que !), parce qu’il y a énormément d’étudiants dans la ville. Notre but, c’est que les gens se sentent bien ici, qu’ils se sentent « pepere » (d’où le nom). C’est convivial, c’est familial et on vient ici pour faire la fête, pour passer du bon temps avec ses amis. C’est un bar qui est vraiment ouvert à tout et à tous !

Aujourd’hui, pour se démarquer des autres bars, on organise beaucoup d’événements. Des événements tels que des blind tests (des années 80, spécial Disney, etc), des karaokés, de la diffusion de matchs, des soirées BDE (bureau des étudiants), des soirées à thème également (Harry Potter, Koh Lanta, soirées fluo…). On organise des événements pratiquement toute la semaine.

Au bar, que proposez-vous ?

Nourdine : Nous proposons des bières du Nord. Pas des bières belges ou autres, mais vraiment des bières de la région, de petites brasseries locales. Il paraît aussi que nos mojitos sont vraiment très bien classés !

Arnaud : Là où on se démarque également, c’est au niveau des prix. Par exemple, en ce moment, pendant l’happy hour jusque 21h, toutes les pintes de bières sont à 5 euros. Pareil pour nos mojitos, qui sont beaucoup plus bas que le reste du marché (5 euros). On a des prix qui sont quand même assez abordables, ce qui colle aussi un petit peu avec la population que nous voulons toucher (les étudiants).

Pepere Bar Lille

Pourquoi avoir choisi ce lieu pour ouvrir ce bar ? 

Nourdine : Avant, j’avais un bar à Lille-Moulins, en face de la Faculté de Droit. Puis je suis tombé sur ce local qui était fermé depuis 4 ans. Il n’y avait rien dedans, juste les quatre murs, donc j’ai tout refait et je me suis lancé ! On a trois salles, donc on peut accueillir beaucoup de monde. C’est un des avantages de ce lieu.

Et finalement, ce local est très bien placé, car on est quand même dans l’hypercentre, mais pas en plein dans la concentration des bars, où c’est parfois trop de désordre et de problèmes à la fois. Et puis, il ne faut pas oublier que cette rue est connue pour ses restaurants (une quinzaine) qui sont très très bien notés et reconnus. Il y a aussi un très beau salon de thé à côté, le Sweet Flamingo.

Arnaud : Nous ne sommes pas dans le quartier étudiant ou dans les rues de la Soif de Lille, mais c’est bien justement. La clientèle nous dit que ça lui fait du bien de sortir un petit peu de la concentration de bars, de changer un peu. Dans cette rue, le soir, il n’y a pas beaucoup de monde, ils sont tranquilles.

Pepere Bar Lille

Avez-vous changé de stratégie ou de cible depuis le confinement ? Car il y avait moins, voire plus du tout d’étudiants.

Nourdine : Au mois de juin, après le confinement, oui, on a changé de stratégie. Arnaud a notamment changé de stratégie sur les réseaux sociaux en ciblant une plus grande clientèle lillois et du Nord, et en organisant des événements. C’est là qu’on a compris que même sans les étudiants, on arrive à ramener du monde. Il y a toujours une solution !

Arnaud : Là où on a pas mal changé, c’est en proposant beaucoup plus de jeux. Parce que comme on n’a pas la fréquence d’un bar de la rue Masséna, par exemple, on devait trouver d’autres moyens d’attirer les gens et de leur donner envie de rester dans le bar. Et on a donc commencé à organiser des jeux, comme les blind tests, les karaokés, etc. Et en offrant des bouteilles de champagne ! Et on anime vraiment le moment !

Avec tous ces événements, comment s’organise votre semaine type (idéalement) ?

  • Le mardi, en général, c’est le Pepere Bar Comedy Club Lille. Chaque mardi, il y a différents humoristes qui viennent au bar et qui font leur show durant toute la soirée;
  • Le mercredi et jeudi, ce sont les soirées étudiantes, organisées par les BDE. En général, ce sont 100-150 personnes qui viennent à ces soirées là;
  • Le vendredi, c’est blind test;
  • Le samedi, c’est soirée à thème (Harry Potter, Koh Lanta, soirée mojito, soirée piñata…);
  • Le dimanche, c’est après-midi/soirées techno. Nous travaillons avec un collectif qui s’appelle Quartier Rouge, et on a créé avec eux le concept Road to Techno. Le but, c’est de ramener la communauté des amateurs de techno ici. Ils ont toute l’après-midi pour s’amuser ici. Et après, on aimerait importer ce concept dans d’autres bars à Lille.
  • Et le lundi, on dort ! 
Pepere Bar Lille

Que préférez-vous dans votre métier ?

Nourdine : Moi, ça fait quand même depuis 1996 que je fais ça ! J’adore le partage. Le partage avec les gens. C’est de voir que les gens qui viennent ici se sentent bien, de partager avec eux. Il y a une tonne de bars à Lille, et donc, les gens qui viennent ici, ce sont des gens qui nous apprécient, qui apprécient l’établissement. Donc je suis content de voir ces gens. Et j’adore le contact avec eux : on parle, on rigole, on s’amuse, et on travaille en même temps. C’est ce que j’aime moi dans ce métier là, de recevoir des gens.

Le matin, quand je me lève, je sais que je vais m’éclater !

Arnaud : Et ça fait plaisir d’organiser des événements et que ça plaise aux gens. Ça nous donne encore plus envie de réussir !

Quelles sont vos actions digitales ?

Arnaud : On se concentre essentiellement sur Facebook et Instagram. Déjà, on est obligé de passer par Facebook pour les événements. On utilise beaucoup l’outil Facebook Ads pour toucher un maximum de personnes.

Maintenant, on se tourne de plus en plus vers Instagram. Et on est également en train de penser à ouvrir un compte Tik Tok ! Parce que c’est devenu un vrai média de divertissement. 

Les réseaux sociaux, ce sont des outils indispensables, vraiment. On ne passe même pas par du papier ou quoique ce soit d’autre. On n’utilise que l’outil numérique pour faire de la publicité et toucher vraiment la cible qu’on veut. 

Pepere Bar Lille

Quels sont vos projets futurs ?

Nourdine : D’ici la fin de l’année 2020, si tout va bien, nous aimerions obtenir les heures tardives, pour pouvoir rester ouverts jusqu’à 3 heures du matin. Parce que, imaginez-vous, le jeudi, par exemple, quand on a une soirée étudiante, et qu’à minuit, vous dites à plus de 80 personnes que vous fermez… ça me fait mal au coeur ! Le prochain projet à court terme, c’est vraiment ça. Apres, des projets, on en a plein !

Arnaud : Pour le moment, on a des bonnes idées, et on voit que ça fonctionne bien. Si demain, ça fonctionne très bien à Lille, on aimerait bien propager le concept dans d’autres villes, dans une autre région : Rouen, Compiègne, Amiens, Reims… Si le concept marche ici, pourquoi il ne marcherait pas autre part ?

>> Le Pepere Bar à Lille : 26 Rue Nicolas Leblanc, Lille

Propos recueillis par Marine Souxdorf

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité