Place Louise de Bettignies à Lille : mais qui est Louise ?

Louise de Bettignies était en fait une espionne française lors de la Première Guerre Mondiale.

06/11/2020, 13:04 | édité le 27/11/2020, 11:05


La Place Louise de Bettignies à Lille est une place du Vieux-Lille devenue incontournable. Tout juste entre deux lieux également inratables, la place du Lion-d’Or et l’avenue du Peuple-Belge, cette place possédait il y a longtemps le nom de Place Saint Martin.

Mais alors, qui est donc Louise de Bettignies ?

Une espionne française lors de la Première Guerre Mondiale

Louise de Bettignies, de son nom complet Marie Henriette Jeanne de Bettignies, était en fait une espionne française lors de la Première Guerre Mondiale. En tant qu’agent secrète, elle portait le nom d’Alice Dubois et espionnait pour le compte de la Grande Bretagne.

« La Jeanne d’Arc du Nord »

Cette femme héroïque naît dans le Nord, à Saint-Amand-les-Eaux, en 1880. Après avoir fait des études en Angleterre, elle devient préceptrice pour différentes familles dans toute l’Europe, ce qui lui vaut de devenir polyglotte. Mais quand éclate la Première Guerre Mondiale en 1914, elle revient à Lille en tant qu’infirmière, afin de soigner les victimes des bombardements. Malheureusement, la ville de Lille est assiégée par les Allemands dès le début de la guerre.

Vivant désormais dans une zone occupée, elle entre dans la Ligue des patriotes résistants sous le nom d’Alice Dubois et est très vite recrutée par les services de renseignements britanniques pour devenir espionne pour eux. Elle effectue même un stage d’espionnage en Grande Bretagne. Elle formera presque une centaine d’agents secrets et sera à la tête de « l’un des plus vastes réseaux de renseignement durant la Grande Guerre : le Réseau Alice« .

Durant plusieurs mois, elle et son réseau d’espionnage traversent les frontières et lignes ennemies pour transporter des renseignements. Basée en Belgique, Louise de Bettignies s’occupe du passage d’informations aux forces britanniques, notamment sur les mouvements des troupes allemandes.

Malheureusement, Louise de Bettignies est finalement arrêtée par les Allemands.

« Condamnée à mort »

16 mars 1916 : L’héroïne est condamnée à mort. Une peine qui sera par la suite réduite en travaux forcés à perpétuité à Cologne, en Allemagne. Et là, elle endure le martyre pendant plusieurs années. Elle est enfermée aux cachots à cause de son comportement, et en ressortira mourante. Elle décède le 27 septembre 1918, seulement deux mois avant la fin de la Grande Guerre.

La « Jeanne d’Arc du Nord » devient une héroïne. A Lille, un monument est érigé pour lui rendre hommage boulevard Carnot en 1927, et la place Saint-Martin voit son nom changer en place Louise de Bettignies (en 1934). Cependant, au fil des années, son nom va commencer à s’effacer des mémoires.

Mais pas totalement effacé ! En 2020, l’Américaine Kate Quinn écrit le roman « Réseau Alice« , traitant du réseau de Louise de Bettignies, le « plus grand réseau d’espionnes de la Première Guerre mondiale« .

Place Louise de Bettignies Lille

La Place Louise de Bettignies de Lille en 2020.

Grâce à plusieurs travaux de réaménagement l’année dernière, la Place Louise de Bettignies de Lille est maintenant accessible aux piétons. Avant, la place était occupée par un grand parking.

Cette nouvelle version de la place, plus « verte », est idéale pour pour flâner… Quand vous traversez cette place, il est impossible de ne pas lever la tête pour admirer les magnifiques et diverses façades du 17ème siècle tout autour.

Les commerces incontournables de la place.

Maintenant que la place est piétonne, il est aussi beaucoup plus sympathique d’y faire du shopping ! Voici les établissements que vous pouvez retrouver :

Marine Souxdorf

Découvrir aussi

L'actualité des villes et des commerçants de proximité

Recevez chaque semaine les
dernières news et
les infos
des commerçants de
proximité

S'inscrire à la newsletter