blank

Connaissez-vous l’histoire de la vente en ligne ?

25/08/2020, 10:00 | édité le 18/08/2020 , 13:55

histoire de la vente en ligne

Le marché de l’e-commerce en France est en constante croissance depuis ces dernières années et il faut admettre que les Français font partie des plus fervents utilisateurs de ce mode d’achat. En effet, les chiffres de Médiamétrie dans l’Observatoire des Usages Internet 2019 font état de 87,5% d’acheteurs en ligne chaque jour, soit près de 39 millions de Français. Mais quelle est l’histoire de la vente en ligne ?

De nos jours, l’ampleur du secteur de l’e-commerce est telle qu’il est inconcevable pour les commerces, qu’il s’agisse des grandes enseignes ou des petits commerces de proximité, de ne pas être présents en ligne.

Il aura tout de même fallu tout un chemin pour arriver au chiffre d’affaires mirobolant réalisé par le secteur aujourd’hui ! Retour sur l’histoire de la vente en ligne.

vente en ligne The-ring.io

Les débuts de l’histoire de la vente en ligne en France et aux USA

La première transaction en ligne par carte bancaire est effectuée exactement en 1994 par Phil Brandenberger qui avait alors acheté un album de Sting pour la somme de 12,48 dollars. Compuserve devenait le tout premier site à vendre des produits sur internet.

Amazon, qui n’était alors qu’une librairie, avait aussi de l’avance puisqu’en 1995, Jeff Bezos expédie sa première commande en provenance de son garage. En 2 mois, ce site comptabilise 20 000 dollars de chiffre d’affaires mensuel et livre dans 50 états américains ainsi que 45 pays étrangers.

L’e-commerce est apparu en France également vers les années 90 avec l’utilisation du minitel. Cependant, internet n’en est qu’à ses balbutiements en 1995 et les fournisseurs ne proposaient encore que des abonnements chers pour un débit très bas. C’est après un temps de latence par rapport aux États-Unis que les grandes enseignes françaises telles que Renault, Carrefour ou la Fnac se rendent compte du potentiel du commerce électronique.

Entre les années 1997 et 1999, les sites marchands se sont multipliés et sont passés de 200 à 120 000. C’est surtout vers les années 2000, avec l’arrivée du haut débit, que l’e-commerce commence à prendre son envol et que des acteurs américains tels qu’Amazon ou eBay se trouvent rapidement propulsés sur le marché.

Années 2000 : la croissance de la vente en ligne au niveau mondial

L’an 2000 voit l’agrandissement du commerce en ligne dans le monde entier et en France. Cela est dû à la démocratisation de l’ordinateur qui n’est plus considéré comme un appareil destiné à une élite, mais aussi à l’apparition de l’internet haut débit et des nouveaux devices.

En France, l’année 2000 voit notamment la signature de la directive européenne sur le commerce électronique par le Parlement européen et le Conseil. Celle-ci définit alors les aspects juridiques des services de la société de l’information, y compris de la vente en ligne dans le marché intérieur. En 2004, cette directive sera transposée par la loi de la confiance dans l’économie numérique.

Ce sont des textes qui ont permis aux particuliers tout comme aux vendeurs de profession de vendre ou d’acheter des produits ainsi que des services en ligne.

La plupart des plus grands sites e-commerces français ont été créé durant les années 2000 et notamment voyages-sncf.com (2000) et Cdiscount (1998). La croissance des sites e-commerce fut fulgurante en France avec une augmentation de 1400% entre 2003 et 2010. Les chiffres de la Fevad font état de 82 000 sites actifs, soit 76200 sites e-commerces de plus en à peine 7 ans.

Le chiffre d’affaires de la vente en ligne atteint les 700 millions d’euros en 2000 en France. 7 autres années plus tard, il atteint les 17 milliards d’euros et double en 2010. Aux USA, le chiffre d’affaires du secteur du retail atteignait déjà les 29,3 milliards de dollars en 2006.

2010 : apparition du m-commerce

Dans la suite de l’histoire de la vente en ligne, le m-commerce a fait son apparition sur le marché en 2010 et est le terme utilisé pour désigner le commerce mobile. Son arrivée s’est effectuée concomitamment avec celle de la téléphonie mobile. Tout comme l’e-commerce, le m-commerce a depuis connu une croissance considérable notamment grâce à la création d’applications par les professionnels de la vente.

En 2014, soit 4 ans après son apparition, le chiffre d’affaires du m-commerce atteignait déjà les 3,7 milliards.

site de vente en ligne elgique

2019 : le chiffre d’affaires historique de la vente en ligne en France

En 2018, la Fevad avait prévu que l’e-commerce franchirait le cap des 100 milliards d’euros en 2019. Ce chiffre a été effectivement atteint, puisque les ventes en ligne ont augmenté de 11,6% par rapport à l’année précédente, soit 103,4 milliards d’euros. Elle enregistrait alors plus de 1,7 milliards de transactions et avait gagné des parts de marché à hauteur de 9,9% sur le commerce de détail.

Pour cette année, la Fevad prévoit une croissance du chiffre d’affaires de 115 milliards d’euros et 2 milliards de transactions. Mais c’est sans compter la crise sanitaire qui a sévi en début d’année et qui a considérablement fait progresser la vente en ligne, jusqu’à 4 fois plus que les magasins physiques !

Commerces de proximité : profitez de la vente en ligne avec The-ring.io

Avec l’existence non seulement du e-commerce mais aussi du m-commerce, il faut comprendre que la vente en ligne est véritablement cross-canal. Elle peut être proposée sur de nombreux périphériques : sur les réseaux sociaux, les marketplaces, les sites dédiés, mais aussi en point de vente physique. Raison pour laquelle les commerces de proximité peuvent aussi profiter de ses opportunités.

Pour ce faire, il suffit de vous faire accompagner par une plateforme spécialisée dans le commerce local en ligne : The-ring.io. Vous souhaitez vendre en ligne sur ces fameuses marketplaces, mais vous ne savez pas par où commencer ? Avec notre plateforme, vous pourrez digitaliser votre boutique en quelques clics et pourrez profiter également des solutions digitales pour booster votre activité.

Nous nous spécialisons notamment dans le Click & Collect, ce mode d’achat qui consiste à commander ses produits en ligne puis de les récupérer et/ou les payer en magasin. Une tendance qui est profitable aux commerces locaux et qui vous garantira une optimisation de votre visibilité aussi bien en ligne que dans vos points de vente.

Avec The-ring.io, la digitalisation devient accessible à tous les commerces de proximité.

Téléchargez l’application dès maintenant !👇🏻